Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla

Et si un jour La Magie déferlait sur le monde que nous connaissons..?
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fiche] Camille Labarrière

Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: [Fiche] Camille Labarrière   Sam 6 Mai - 12:56

Nom et Prénom: Camille Labarrière

Sexe : Masculin ^^

Nationalité : Française

Langue(s) Parlée(s) : Seulement le français pour le moment. Il n'a guère eu le temps d'apprendre d'autre langue.

Statut : Magicien bientôt en fuite ^^

Age : 16 Ans

Type de Magicien : C'est un réciteur

Pouvoir Dominant : Les illusions. Tout n'est qu'illusions chez ce garçon... Des illusions qui ont pourtant un effet sur le tangible...
Conditions & Utilisations : Les illusions ont une portée de 10 mètres autour du magicien. Pour la tangibilité et la perennité, elle seront d'autant plus tangibles et existantes longuement que la préparation et la formulation de la magie sera complexe.

Histoire :
Nous étions le 24 Avril 2019 lorsque Michèle et Bernard Labarrière apprirent que c'était un garçon. Leur premier enfant était un garçon! Des larmes roulèrent sur les joues des parents heureux. La mère tenait son fils, le père était à ses côtés et la tenait dans ses bras. C'est dans un gloussement que Camille salua sa famille.

-Arheu, hiHI!

Le 24 Avril 2025, Camille Labarrière fêtait ses 6 ans. Nous étions alors un Samedi, et ses camarades de l'école avait répondu positivement à son invitation.

Louis Pergaud. La petite école maternelle de Coulouniex Chamiers, commune voisine de Périgueux. Ah... Le Périgord... Capitale du foie gras. La Dordogne, tout le monde en avait entendu parler. Et ce jour là, chacun dans l'Aquitaine en eu des nouvelles aux informations régionales.

***


-Maman! C'est quand qu'ils arrivent mes amis?

La sucette de Camille se cognait contre ses dents. Ça le faisait sourire. Il aimait toujours parler avec une sucette dans la bouche. Il regardait de ses grand yeux candides sa mère préparant un gâteau... Un de ces gâteau dont elle les faisait mieux que personne. Ses gâteaux aux chocolats (parce-qu'il y avait plusieurs sorte de chocolat!) étaient toujours d'une délicieuse rareté. Évidemment, Michèle était pâtissière...

Les yeux bleus-gris de Camille se tournèrent vers l'horloge de la cuisine lorsque celle-ci annonça joyeusement qu'il était 9h30. Sa mère lui sourit, puis défit ses gants de cuisine pour se rapprocher de son fils.

-Patiente Camille. J'ai dit à tes camarades qu'ils pourraient venir dés 11H. Comme ça, vous pourrez jouer avant de passer à table.

Elle lui prit les joues dans les mains, puis frotta son nez contre celui de Camille. Celui-ci parti d'un grand éclat de rire. Il adorait ce petit jeu qui s'appelait "frotte-frotte-nez" avec sa mère. elle l'embrasse et retourna à sa cuisine, soudain préoccupée de réussir ce magnifique gâteau d'anniversaire...

-Allez. Va me chercher papa. Si il reste plus longtemps dans la salle de bain, je crois qu'il va finir par rester coincé dans le trou du lavabo...

Camille pouffa, puis parti voir son père, toquant à la salle de bain.

-Entres. lui répondit celui-ci.

Une serviette autour de la taille, le rasoir dans sa main droite, il regardait son fils ouvrir la porte au travers de la glace. Il posa son "outil dangereux que seul les grandes personnes peuvent utiliser" sur le bord du lavabo, hélas accessible à Camille. Il plongea ses mains sous l'eau, puis les ramena à son visage pour se défaire de son reste de mousse à raser...

-Tu veux regarder comment je finit ma toilette?

Pensif, les yeux posés sur le rasoir, Camille s'en approcha et s'assit sur le bidet.

-Maman elle dit que tu vas rester coincé.

La sucette de Camille tomba par terre. Il n'y pensa pas, les yeux toujours rivés sur ce petit bout de lame dangereux. Le père n'y prêta pas attention. Il prit sa brosse à dent.

-Ah bon? Quelle drôle d'idée. Et où ça?

Il quitta la face du miroir pour regarder son fils les yeux songeurs.

-Dans le lavabo.

Bernard posa sa brosse à dent, puis souleva un sourcil.

-Dans le...? Il étouffa un rire, puis reprit sa toilette, sous les yeux indifférents de son fils blondinet qui ne pensait déjà plus à sa sucette qui roulait lentement sous le bidet, sur le carrelage mouillé de la salle de bains...

***


C'est à 11Heures que les camardes de Camille commencèrent à arriver. Le père était partit, et Michèle accueillait les autres parents avec un sourire magnifique. Elle était heureuse. Ils se mirent à discuter autour d'une table prenant un café et des biscuit qu'elle même avait préparé le matin, après le magnifique gâteau d'anniversaire de son fils....

Tout cela n'empéchat certes pas que les enfants commencent un jeu stupide et dangereux, comme tous les gamins de leur age...

Les mères étaient partit, et la mère Michèle s'occupait dans la cuisine de mettre des pizzas au four, seul moyen de contenter aussi facilement de nombreux enfants... Elle alluma la radio. A cette heure-ci sur France-Inter, son émission préférée devait déjà avoir commencé.

Camille rigolait avec ses amis. Il était attaché sur son lit, tandis que ses amis lui faisait des chatouilles. Il riait à en perdre haleine. Mais il était tellement content...

Sa mère, bien que la cuisine soit à coté de sa chambre, ne l'entendait pas. Elle venait, soucieuse, de monter le son de la radio.

"...sieurs, nous interrompons notre programme habituel pour un flash spécial. Si vous allumez la télé, vous aurez les images. Tout le monde en parle aujourd'hui. Il y a moins d'une heure, ont commencé à se manifester d'étranges phénomènes dans toutes la France. En plein coeur de Paris, par exem..."

Quelque part dans un quartier voisin, une fillette hurla. Un cri strident qui remplit toutes les maisons. Les vitres se brisèrent, l'électricité se coupa et les appareil électro-ménagés en route se déréglèrent... Le cri était si perçant que la mère, et les enfants en tombère à genoux, les mains serrées contre leurs oreilles.

La radio crépitait. Seul Camille, attaché, ne put se protéger les oreilles. Son front se mit à perler. Les enfant ne tenait pas. Ils s'agitaient comme ils le pouvaient, surpris par ce soudain son. Les amis de Camille se mirent à geindre, la mère soufflait comme un buffle, Camille pleurait. Il n'en pouvait plus. Il n'arrivait pas à se couper du son. Il supplia. Supplia fort que son supplice s'arrête, que deux mains réconfortantes se mettent sur ses oreilles et soient impénétrable au son. Il aurait tant aimé pouvoir se les boucher.

La mère était affalée. Les yeux fermés, elle serrait la mâchoire, essayant de comprendre. Les enfants pleuraient. Camille les yeux hagards, continuait ses lamentations. Il continuait comme il pouvait sa litanie momordique. Seul elle lui permettait de ne pas devenir fou. Un mal de crâne commençait à emplir son cerveau, sa tête le faisait horriblement souffrir. Ah! Ce cri!

Il ne s'en rendit pas compte, mais le brouillard qui semblait voiler ses yeux parut se mouvoir. Des volutes de fumées vertes-argentées se mirent à danser avec grâce devant son regard. L'illusion, car cela ne pouvait être autre chose, prit la forme de deux belles mains. Deux belles mains sans bras accueillantes qui, en se posant sur ses oreilles pourrait empêcher le cri de le faire souffrir plus longtemps.

Il pleurait encore, mais n'entendait plus rien. Il ne comprenais pas, mais était soulagé. Il avait mal à la tête, mais cela lui importait peu maintenant. Ses camarades, toujours à terre, souffrant, clignant des yeux, virent l'illusion envelopper les oreilles de Camille. Ils gémirent d'autant plus qu'ils avaient maintenant peur...

Camille était soulagé du son. Sa mère n'en pouvait plus. Elle avait réussit péniblement à franchir le mince espace qui séparait la cuisine de la chambre de son fils. L'amour qu'elle éprouvait pour lui était tel qu'elle acceptait de souffrir pour se lever, pour se diriger avec force et le protéger, malgré les nuances sans cesse déchirantes du cri que poussait cette voix encore inconnue.

Cependant la stupeur se lut sur ces yeux. elle venait de recevoir le coup de grâce qui lui fit fléchir les genoux pour retomber à terre, effondrée. Elle venait d'apercevoir son fils. Encore sanglotant, mais protégé du son par deux sortes de... C'était indéfinissable. Michèle ne trouvait pas les mots. Elle n'arrivait à aligner clairement ses idées.

L'alarme incendie se mit à jouer de sa triste mélodie. Le four s'était déréglé, et les pizza, surchauffées, avait finit par mettre le feu. Les chiffons alentours s'effondrèrent. Le bois de la commode s'embrasa. Le métal de l'évier devint brûlant. Le mur mitoyen à la chambre se noirci.

Les visages des enfants et de la mère, déjà déchirés par la douleur, se métamorphosèrent silencieusement en un cris de désespoir. Un peur immense envahie la pièce comme la fumée s'imprégnait dans toute la maison.

Les appels d'air ne faisait qu'attiser le feu. La mère, dans un élan de survie se redressa. Plutôt souffrir que mourir! Elle fit sortir les enfant à terre, les soulevant par les bras, les dirigeant un à un vers la sortie. L'un d'eux trébucha. elle le rattrapa, toussant, les oreilles agressées.

Plus d'odorat... Plus d'ouïe... Plus de gorge. Plus de vue! Ne restait que le toucher aux habitant de la maison. Finalement les invités se retrouvèrent dehors, à l'air libre, recouvrant peu a peu la vue et l'odorat. Les voisins étaient sortis, dans la rue et se bouchaient eux aussi les oreilles. Ils étaient effarés.

Des pompiers arrivèrent demandant qui était était dans la maison. Personne n'entendait, et personne ne répondit. Distribuant autant de casque que possible aux habitants du quartier, il réussirent à amoindrirent leur douleur.

Soudain, le cri se tut. On appris plus tard qu'on avait retrouvé une petite fille sur le bord de la route. Du sang s'échappait de ses oreilles, de son nez. Elle avait les yeux injectés de ce liquide carmin. A ses cotés, un homme tenait une tube métallique, taché de sang... Il pleurait.

Tandis que les secours s'organisaient, la mère de Camille était restait à l'intérieur. Elle déliait les entraves de son fils. Finalement, quand elle le poussa devant lui, une poutre s'écroula.

-Vite! Vite, sors de la maison. J'arrive.

La poutre était trop lourde. Michèle était coincée. Camille vit les lèvres de sa mère bouger, mais il n'entendait rien. Il compris cependant qu'il fallait qu'il sorte, sa mère lâchant quelques larmes.

Il sortit, priant pour que sa mère s'en sorte. Les voisins et les pompiers eurent un mouvement de recul en le voyant sortir seul. Il restait la mère à secourir donc... Certaines personnes parlèrent, il ne les entendit pas. Deux de ses camarades le montrèrent du doigt, lui faisant des injonctions. Il ne les entendait pas, et son regard trahissait son angoisse.

-Pourquoi vous bougez vos lèvres sans parler? Pourquoi je vous entend pas?

Les gens s'arrêtèrent de parler. Ils pensait que Camille se moquait d'eux. Ils se mirent à lui parler, tous ensemble. Ce qui ne fit qu'augmenter son angoisse. Il était effaré, prêt à gémir, ses yeux dévoilant sa peur. La peur de ne plus entendre. Plus jamais. Plus comme avant.

Il agita ses mains sur ses oreilles comme pour se débarrasser d'un insecte. Cela ne fit aucun effet. Il ne sentait pas son illusion. Il ne la voyait pas lorsqu'il se regardait dans une vitre encore intacte. Il s'agita fortement, se faisant mal aux oreilles. Il se mit à saigner. Un pompier, voyant le danger, le retint fermement, devant la mine horrifiée des amis de Camille. C'est ce jour qu'il les perdit véritablement. Pas ses oreilles, non, celles-là, il les a toujours. Mais ses amis...

Une fois maîtrisé, Camille se mit fébrilement à supplier qu'il puisse entendre. Il priait, espérait, marmonnant une litanie que les gens essayait de comprendre. Un mal de tête lancinant li revint. Les yeux larmoyants, il finit par crier.

-Je veux entendre!

Chose curieuse, il s'entendit. Il se tut. Il ne bougea plus. Son père venait de sortir en vrac d'un taxi. Lui, il n'avait rien vu. Et il ne comprenait pas que les gens puissent jaser dans son dos.

-C'est un de ses magiciens...
-C'est le fils de Bernard...
-... née dernière, je l'ai vu. Il courrait tout nu dans le jardin. Ses parents n'ont rien fait pour l'en empêcher.


Camille entendait tout. Il était horrifié. Tant de haine... Tant de haine dans un si petit quartier.

Mais les gens les fuyèrent bientôt tous. Nul ne revit la mère Michèle.

Les pompiers finissait de ranger leur matériel avant de s'en aller. Bientôt, sur l'asphalte ils ne furent plus que deux. Seul les ruines encore fumantes leurs tenait compagnie. Le père sanglotait, à genoux sur la chaussée. Camille regardait autour de lui, comme un nouveau né qui était en train de découvrir le monde.

Et nous sommes dix ans plus tard...


Dernière édition par le Mar 16 Mai - 20:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Jeu 11 Mai - 14:50

Voilà!

c'est fin prêt. J'attend vos commentaire. Je serais ravi de vous donner des précisions. ^^

Vive Camille Labarrière! :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Aria
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 31
Localisation : Siege social de Magique Radio
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Jeu 11 Mai - 17:35

J'aime bien ton histoire! Elle me plait, mais j'ai du mal a comprendre les pouvoirs de ton personnage...
Il est télépathe + illusioniste??

Et sinon pour ton histoire, je vois mal l'interet du rasoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Sheldon
Magicienne Traceuse
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Jeu 11 Mai - 18:48

Bon quelques remarques :

Mais où est le chat ?!
Quelques fautes de conjugaison et de grammaire évitables.
La conflagration qui mène à l'incendie et les dérèglements d'appareils électriques : c'est dû à quoi ? (pas à une onde magique de toutes façons).
Je ne crois pas que l'on puisse accepter que tu gardes un pouvoir si vague et étendu.
Les illusions n'influent pas directement sur le réel : elles peuvent pousser les gens à agir mais guère plus. (dans ce cas là, effectivement que le perso a pu se convaincre qu'il ne pouvait plus entendre mais des précisions seraient appréciables, je crois).
Précise un peu les limites de ton pouvoir s'il te plait.
Les gens dehors, ils voient quoi comme manifestation magique pour être si catégoriques ?

Je ne connais pas beaucoup de nouveaux nés qui arrivent en riant.... ya des silencieux (c'est inquietant d'ailleurs) mais surtout, dans la majorité des cas, ils gueulent.

"Tout n'est qu'illusions chez ce garçon... " pourquoi ?

J'espère que ça peut t'aider à préciser et à développer certains points !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shotaro
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Ven 12 Mai - 1:59

Euh! Je ne t'oublies pas hein, je vois ta fiche en détail demain (enfin tout à l'heure ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celia.bbconcept.net
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Ven 12 Mai - 17:43

Eric Aria a écrit:
J'aime bien ton histoire! Elle me plait, mais j'ai du mal a comprendre les pouvoirs de ton personnage...
Il est télépathe + illusioniste??

Et sinon pour ton histoire, je vois mal l'interet du rasoir...

Ah... le rasoir... C'est juste pour vous faire poser la question. ^^ Il ne sert strictement à rien.

Mais pour la télépathie, je vois pas ce que tu veux dire. Aurais-je fait une erreur quelque part?


Shotaro a écrit:
Euh! Je ne t'oublies pas hein, je vois ta fiche en détail demain (enfin tout à l'heure ^^).

T'inquiète, pas de problèmes.



Tessa Sheldon a écrit:
Mais où est le chat ?!
Quelques fautes de conjugaison et de grammaire évitables.
La conflagration qui mène à l'incendie et les dérèglements d'appareils électriques : c'est dû à quoi ? (pas à une onde magique de toutes façons).
Je ne crois pas que l'on puisse accepter que tu gardes un pouvoir si vague et étendu.
Les illusions n'influent pas directement sur le réel : elles peuvent pousser les gens à agir mais guère plus. (dans ce cas là, effectivement que le perso a pu se convaincre qu'il ne pouvait plus entendre mais des précisions seraient appréciables, je crois).
Précise un peu les limites de ton pouvoir s'il te plait.
Les gens dehors, ils voient quoi comme manifestation magique pour être si catégoriques ?

Je ne connais pas beaucoup de nouveaux nés qui arrivent en riant.... ya des silencieux (c'est inquietant d'ailleurs) mais surtout, dans la majorité des cas, ils gueulent.

"Tout n'est qu'illusions chez ce garçon... " pourquoi ?

J'avais envie que mon nouveau né rit. C'était pour rajouter une note bon enfant...

Le chat... et bein...En fait, il n'y a pas de chat...

Pour les fautes de conjugaisons, je suis pas infaillible, et je suis déjà passé sous un traitement de texte.

Pour la conflagration, comme tu dis, je pensais justement au cri suraigu de la petite fille... mais bon...

Venons en au pouvoir de Camille maintenant. Je pensais pas que son pouvoir était aussi étendu que ça. Pour moi, il s'agissait juste que l'illusion, visible par tous, influe sur l'environement suivant "le pourquoi" elle fut demandée.

C'est brouillon tout ça...

Et il me semblait logique que les gens voient ce que Camille a pu voir à un moment: c'est a dire une sorte de fumée colorée prenant la forme d'une paire de mains. Si vous voulez me limiter en pouvoir, n'hésitez pas. Il est toujours difficil de faire un choix tout seul. ^^

Et enfin, le "Tout n'est qu'illusion chez ce garçon..." précise juste que Camille ne pourra jamais créer quoi que ce soit de parfaitement tangible, bien qu'elle est la capaciter d'agir sur l'envirronement comme indiqué ci-dessus. A la rigueur, cette illusion peut le devenir aprés quelques jours de vie. Mais aprés, il n'est plus possible qu'elle disparaisse, et peut provoquer des dégats non voulus...



J'ai rien modifié, j'attend vos avis!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Aria
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 31
Localisation : Siege social de Magique Radio
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Camille Labarrière   Ven 12 Mai - 21:38

Camille Labarrière a écrit:


-Pourquoi vous bougez vos lèvres sans parler? Pourquoi je vous entend pas?

Les gens s'arrêtèrent de parler. Ils pensait que Camille se moquait d'eux. Ils se mirent à lui parler, tous ensemble. Ce qui ne fit qu'augmenter son angoisse. Il était effaré, prêt à gémir, ses yeux dévoilant sa peur. La peur de ne plus entendre. Plus jamais. Plus comme avant.

Il agita ses mains sur ses oreilles comme pour se débarrasser d'un insecte. Cela ne fit aucun effet. Il ne sentait pas son illusion. Il ne la voyait pas lorsqu'il se regardait dans une vitre encore intacte. Il s'agita fortement, se faisant mal aux oreilles. Il se mit à saigner. Un pompier, voyant le danger, le retint fermement, devant la mine horrifiée des amis de Camille. C'est ce jour qu'il les perdit véritablement. Pas ses oreilles, non, celles-là, il les a toujours. Mais ses amis...

Une fois maîtrisé, Camille se mit fébrilement à supplier qu'il puisse entendre. Il priait, espérait, marmonnant une litanie que les gens essayait de comprendre. Un mal de tête lancinant li revint. Les yeux larmoyants, il finit par crier.

-Je veux entendre!

Chose curieuse, il s'entendit. Il se tut. Il ne bougea plus. Son père venait de sortir en vrac d'un taxi. Lui, il n'avait rien vu. Et il ne comprenait pas que les gens puissent jaser dans son dos.

-C'est un de ses magiciens...
-C'est le fils de Bernard...
-... née dernière, je l'ai vu. Il courrait tout nu dans le jardin. Ses parents n'ont rien fait pour l'en empêcher.


Camille entendait tout. Il était horrifié. Tant de haine... Tant de haine dans un si petit quartier.

Je croyait qu'il venait de devenir sourd, alros qu'il entends les voies... J'ai un peu de mal a comprendre là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shotaro
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Sam 13 Mai - 10:31

Moi j'ai tout pigé (enfin je crois).

Une petite fille, àpriori une Magicienne lance un cri suraigu qui fout le bordel décrit par Camilleet engendre l'incendie. Celle-ci est tuée par un homme qui ne supportait plus le bruit.

On croit que Camille est sourd, mais c'est parce qu'il a encore ces mains magique sur les oreilles, bien que lui ne les voit pas, les autres ont parfaitement vu ces petits brouillards colorés sur ses oreilles, c'est pour ça que les gens se rendent compte qu'il est un petit Magicien.

J'ai bon?

Par contre je suis d'accord avec avec Tessa, la description que tu fais de ton pouvoir dans ta fiche est trés vague, de ce fait je suis bien embêté pour y amener des limitations etdes conditions. Tu ne voudrais pas développer un peu s'il te plait?

Pour le moment je serai tenté de mettre un truc du genre :
Conditions & Utilisations : Les illusions ont une portée de 10 mètres autour du magicien. Pour la tangibilité et la perennité (tiens, je ne sais pas si ça se dit ça :D ), elle seront d'autant plus tangibles et existantes longuement que la préparation et la formulation de la magie sera complexe.

Dis-moi si ca te va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celia.bbconcept.net
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Sam 13 Mai - 11:46

Bravo Shotaro!!! Tu a tout compris.


Je suis tout a fait d'accord avec ces conditions ^^...

Eric, je sais que ce n'est aps préciser, mais je pensait que les détails seraient suffisement nombreux pour que l'on comprenne qu'il a souhaité trés fort entendre. Son père ne voyait pas les mains, pour la bonne raison que Camille venait de les faire partir...

Si tu relis, j'espère que tu comprendra, sinon je modifierais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shotaro
Admin
avatar

Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Sam 13 Mai - 12:51

Fiche et pouvoir validés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celia.bbconcept.net
Eric Aria
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 31
Localisation : Siege social de Magique Radio
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Sam 13 Mai - 12:57

C'est bon j'ai compris ( il m'a fallut du temps XD )
Je crois que j'était un petit peu fatigué et j'ai eu du mal à lire... Encore désoler du dérangement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   Lun 15 Mai - 14:17

Merci pour tout!!!

C'est pas grave Eric. A bientôt peut être ^^ Rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Labarrière   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiche] Camille Labarrière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» Amélioration de la saisie (fiche individu)
» fiche des renseignement
» fiche d`assiduité versus bordereau de rétribution.
» Fiche instruction no1......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla :: Livre des Règles :: Personnages-
Sauter vers: