Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla

Et si un jour La Magie déferlait sur le monde que nous connaissons..?
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Israël, Aeroport de Gaza] For the hope of a voice...

Aller en bas 
AuteurMessage
Shad
Humain


Nombre de messages : 39
Age : 28
Localisation : En vol pour Paris...
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: [Israël, Aeroport de Gaza] For the hope of a voice...   Mar 9 Mai - 21:20

[Petit topic d'intro dans Mère Patrie, juste pour avoir l'honneur d'inaugurer les terres en dehors de l'Hexagone ;) ]

Et voilà le jour J arrivé, le Rabbin avait tenu ses promesses et il n’avait pas tardé à recevoir la permission tant attendue ! Cela faisait étrange de recevoir pareil papier, en temps normal il aurait du attendre les fêtes pour n’avoir ne fût-ce qu’une toute petite semaine pour aller voir son oncle. Là, c’était totalement différent, rien que la formulation ferait sourire si ce n’était en d’autres circonstances : « libre jusqu’à réquisition ». Jusqu’à réquisition, d’une hypocrisie étonnante, ce pouvait être demain comme dans deux ans, et ce sans changer une virgule à la formulation.
Pourtant si la forme était ridicule le fond était bien moins amusant… Ce n’était pas explicite mais ça avait le mérite d’être clair : tant qu’il ferait ce que le Rabbin avait demandé il serait libre de chercher comme bon lui semble, mais qu’il faillisse une seule et unique fois à sa mission et le Soldat aurait intérêt à se démener pour avoir son avion à temps avant d’être accusé de désertion. C’était les termes implicites du contrat, et il les acceptait pleinement… Tout pour revoir une fois au moins sa petite sœur !

Rachel… Il pouvait presque entendre sa voix d’ici, ce chant mélodieux qu’elle adressait au Vent, beauté insolite au milieu de la terre des juifs. Quoi de plus beau, en somme ? Il ferait des milliers de kilomètres à pied et par tous les temps s’il apprenait qu’un homme avait réussi à enregistrer un fragment de sa voix ! Même si c’était des heures de grésillements pour deux secondes de murmures, il l’écouterait en boucle si ça pouvait lui rappeler l’enfant qu’elle avait été…
Et enfin il le savait : elle était à Paris. Ou plutôt y était passée il y a peu de temps, et cela déjà formait un début de piste. Il lui fallait maintenant creuser, la retrouver, il se voyait déjà la serrer dans ses bras, comme un grand frère protecteur qu’il aurait aimé être, et lui dire qu’il était désolé, qu’il n’avait jamais voulu l’abandonner… Et puis, comme dans un rêve, elle lui pardonnerait tout en un sourire candide, et chanterait, ne chanterait rien que pour lui, lui et le Vent de Yahvé.
Une bien plaisante scène, un magnifique rêve éveillé… Mais voilà il n’était pas encore là.

Pour le moment Paris était encore loin, et c’était plutôt de la douane qu’il entendait chanter. Papier, transport, permission de quitter le territoire, fouille intempestive et autres détecteurs de métaux, ils ne leur épargnaient rien ! Oh oui bien sur il comprenait parfaitement ces pauvres gars qui ne faisaient que leur boulot, et que sans eux n’importe qui pourrait faire exploser un avion avec tous les problèmes qui s’en suivraient… Mais tout de même, ces chipotages restaient pour le moins contraignants, c’est pas non plus comme s’il avait une tête de terroriste. C’était un Soldat bon sang, il allait pas aller bombarder son propre pays !
Mais même s’il s’appelait Moïse il n’aurait pu y échapper : face aux douaniers le monde entier est sur un pied d’égalité. Enfin, pas tellement en fait… Il ne pu s’empêcher de jeter un regard sulfureux à l’homme en costar serré qui arborait fièrement sa valise diplomatique tandis que la sienne était sauvagement retournée de fond en comble. Sur qu’ils n’oseraient jamais faire ça à un diplomate étranger, mais quelqu’un qui sert loyalement son pays oui, ça on se gêne pas pour lui en faire voir des vertes et des pas mûres !

« Rien à signaler, vous pouvez reprendre vos bagages. » dit l’autre d’un air sec.

Eh bien merci, encore heureux… Salomon retint de justesse un regard noir pour essayer de remettre de l’ordre dans ses affaires : son avion ne tarderait pas à arriver, il devait se dépêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shad
Humain


Nombre de messages : 39
Age : 28
Localisation : En vol pour Paris...
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: [Israël, Aeroport de Gaza] For the hope of a voice...   Mar 8 Aoû - 23:10

Et ça se pousse, se bouscule, ça crie, ça râle... Peu de longs courriers vont jusqu'en France par les temps qui courent (nouvelle vague d'attentat la veille, pour pas changer) et quand il y en a un les billets s'arrachent au marcher noir; les faux passeports aussi d'ailleurs, pour ce qu'il en a entendu dire, et les faussaires devenaient de plus en plus vrais.
Officiellement le peuple d'Israël était courageux et tenait à ses terres... Ca n'empêchait pas certains d'envoyer leurs enfants "voir de la famille" en Europe ou aux States, parfois pour des durées fort prolongées.
Peu importe, il les comprenait : la guerre n'était pas la meilleure enfance qu'on puisse leur souhaiter, et il bénissait le ciel d'avoir laissé la sienne vivre des jours heureux hors des zones à risque ! Mais quand même, ça en faisait du monde... Sans oublier les quelques rares touristes qui se faisaient la male avant que ça s'échauffe à nouveau.

Mais comment le Rabin a-t-il pu lui dégoter une place ?

Appuyé contre un mur, l'homme attendit que le gros de la foule passe, puis suivit avec les derniers retardataires le troupeau qui s'engouffrait dans l'avion... Le gros oiseau d'acier lui faisait un drôle d'effet : il n'avait que rarement pris la voie des airs, et quand c'était le cas c'était pour le boulot, dans des hélico survoltés qui les larguaient vite fait bien fait avant de repartir en toute hâte.
Pas vraiment l'idéal pour apprécier le voyage...
Salomon s'arrêta un moment devant la rampe pour admirer la bête, mais une bonne femme fort pressée dans son dos le dépêcha de quelques insultes en arabe. Quel touriste !
Soit, l'Israélien s'engagea donc dans le ventre de l'appareil, à la recherche de son espoir.
L'espoir d'une voix... une voix étrange qu'on ne pouvait définir, les confidences secrètes qu'une enfant murmurait au vent.

L'espoir de retrouver sa seule famille... Tout cela loin de chez lui, dans un pays lointain où il n’y a pas la guerre ; une terre qu’il sait en paix avec elle-même, un pays de liberté à ce qu'on lui en dit.
Rachel osera-t-elle se montrer dans cette Paris surpeuplée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Israël, Aeroport de Gaza] For the hope of a voice...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflit israélo-palestinien
» Marine israélienne - Israeli Navy
» Selon Wikileaks, Israël aurait déja déjà détruit des infrastructures nucléaires de l’Iran
» Un diplomate israélien, a récemment fait sourire la communautés diplomates aux Nations Unies :
» ISRAËL SAYERET MATKAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla :: Plateau de Jeu :: Asie :: Moyen-Orient-
Sauter vers: