Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla

Et si un jour La Magie déferlait sur le monde que nous connaissons..?
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le cube des mystères

Aller en bas 
AuteurMessage
Jade Telliane
Débutant
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 31
Localisation : oulà... Paris , Mexico , Madrid ? Londres ? Pffff, je sais plus !
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: le cube des mystères   Lun 24 Juil - 11:34

Bon, moi aussi je vais mettre ma pitie histoire que j'écris (pas si petite en fait... j'en sui qu'au chapitre 5 et j'ai déja 22 pages d'ailleurs faudrait que je me motive pour la continuer XD)

Chapitre 1 : Le début d'un long voyage

Sofia était en pleine lecture d'un livre sur l'histoire de la France. Bien qu'elle était irlandaise, elle était passionnée d'Histoire et de vieux trucs en tout genre, comme sa mère en fait, c'est pour sa qu'elles avaient ouvert une boutique d'antiquités connue dans tout Galway. Elle faisait un mètre 69, ses yeux étaient bleus mais paraissaient noirs lorsqu'elle était en colère, ses long cheveux bruns étaient tressés avec soin, et le fait qu'elle portait des lunettes quand elle lisait, la faisaient paraître plus sérieuse. Sofia s'occupait, ce jour-là, de la boutique pendant que sa mère était partie faire les courses. Il était clair qu'il n'y aurait pas beaucoup de clients aujourd'hui... La renaissance était son époque préférée, mais pour rien au monde elle ne voudrait y vivre, elle aimait bien trop l'Irlande, sa ville et la boutique de maman qu'elles avaient appelé : Comme Autrefois. Beaucoup d'irlandais leur demandaient ce que cela voulait dire, car elles avaient décidé de laisser le nom en français.
Cela faisait près de deux heures que Sofia gardait la boutique... Ce n'était pas normal que maman soit si longue. La jeune fille commençait a s'inquiéter. Et si ils l'avait retrouvée ? Son coeur commençait à s'accélérer. Elle appela sa mère sur son portable. Pas de réponse... Voilà qui était très inquiétant. Elle entendit la clochette de la boutique sonner, c'était forcément elle ! Elle alla voir, et fut déçue, c'était un client. Un jeune homme d'à peu près son âge et qui semblait assez nerveux, attendait qu'on s'occupe de lui. Il devait avoir une dizaine de centimètres de plus qu'elle, ses cheveux étaient bruns foncés, presque noirs, ses yeux, noirs également, exprimaient une force et une volonté hors du commun. Elle s'approcha et lui demanda :
''Puis-je vous aider, monsieur ?
Est-ce que Mme Wentroap est là ?
Non, elle est partie faire quelques achats. Je suis sa fille, je peux peut-être vous être utile...''
Il la regarda longuement et Sofia eut l'impression qu'il pouvait voir exactement ce qu'elle pensait et ressentait. Mais elle ne cilla pas et le regarda dans les yeux...
''Peut-être. Je voudrais que vous me disiez ce que vous savez sur ceci.''
Il sortit de son sac quelque chose emballé dans un tissu en velours noir. Le posa sur le comptoir et attendit. Elle se demanda si c'était une blague. Une semaine auparavant, un autre homme était venu à la boutique et avait demandé à maman si quelqu'un était venu à la boutique avec une boite enveloppée dans du velours noir... Elle s'approcha de l'objet, les mains légèrement tremblantes elle découvrit l'objet. Une boite en argent avec des dorures formant des runes sur une face, du latin sur une autre, du grec ancien, des hiéroglyphes, des idéogrammes et de l'arabe ancien. La boite était en excellent état. Mais le fait qu'il y ai différents langages, pour la plupart inusités aujourd'hui et de différentes époques lui empêchait de donner une date précise à son visiteur.
''Ce n'est pas cela que je veux savoir. C'est ce qu'il est écrit dessus, ce que c'est et ce qu'il y a à l'intérieur, lui dit-il d'une voix calme.
Ce sont des langues mortes, et bien que je connaisse le latin et le grec ancien, ce qu'il y a d'écrit ne veut rien dire. Je suppose que c'est codé. Si c'est le cas, cela voudrait dire que les 4 autres faces le sont aussi. Il y a probablement la clé de décodage quelque part.
- Dans les pays où on parlait ces langues par exemple ?
- Oui, c'est fort possible. Je... euh...
- Quelque chose ne va pas ?
- J'aimerai savoir où vous vous êtes procuré cette boite.
- ... Cela ne vous regarde nullement.
- Non ! Ce n'est pas ce que vous croyez ! C'est juste que quelqu'un est venu la semaine passée. Le monsieur a demandé a ma mère si vous étiez déjà venu. Il...''
Devant le regard effaré de son client, Sofia interrompit sa description.
''Lequel de vous deux dois-je croire? Il a dit que vous étiez quelqu'un de potentiellement dangereux, dit-elle doucement
- Dangereux ? il semblait réellement surpris de cette réflexion; je crois, qu'il parlait de lui. Je ne serais pas en possession de cette boite si je ne l'avais pas reçue en héritage à la mort de mon père.
- Oui, mais je pourrais croire que c'est vous qui avez tué votre père.
... ''
Il la regarda, le regard pétillant, et il se mit à rire... Les irlandais était francs, c'était le moins qu'il puisse dire.
''C'est vrai, mais si j'avais tué mon père, pourquoi serai-je venu et pourquoi aurai-je voulu demander conseil à votre mère ?
- Parce que vous êtes stupide et anglais...
- Je suppose que mon accent m'a trahi.
- En effet. Rassurez-vous, je n'ai rien contre les anglais, bien au contraire, mon père était anglais, paix à son âme.
- Vous l'avez tué ?
- Non ! Pas du tout !''
Le téléphone de la boutique sonna :
''Boutique d'antiquité ''comme autrefois'', bonjour !
- Sofia ? C'est maman !
- Mais, où es-tu passé, ça fait deux heures que tu es partie !
- Dis, c'est bien moi la mère dans l'histoire ?
- Oui, mais des fois je me demande si je suis pas plus responsable que toi...
- Sofia voyons !
- Bon, où es-tu ?
- Je rentre de chez Mme. Clarkson, elle avait une pièce de collection à me faire authentifier.
- Merci de m'avoir prévenue.
- Mais de rien ma chérie ! Je serais de retour dans 10 minutes.''
Sofia raccrocha, silence puis :
''Voulez-vous du thé avec du citron ?
- ... Parce que je suis anglais, je suis sensé boire du thé ?
- Non, mais j'allais m'en faire. Probablement à cause du fait que je suis anglaise du coté paternel...
- Oh. Dans ce cas, je serai ravi d'en avoir une tasse. Au fait, je m'appelle Gregory.
- Gregory... Ce nom me rappelle vaguement quelque chose.
- Je n'en doute pas.
- Gregory !!! Comment allez vous ?''
Il se retourna, elle regarda derrière lui.
''Maman ! Tu en as mit du temps !
- Désolée du retard mon poussin.
- Et puis, d'où est-ce que tu le connais ?
- Mais voyons ! C'est Gregory !
- Merci de la précision...
- C'est le fils du meilleur ami à ton père.
- Oh, oui, c'est vrai. Désolée de t'avoir traité d'assassin.
- Ce n'est pas grave.''
Deuxième silence. Maman :
''Que nous vaut la visite de ce cher Greg ?
Un problème d'antiquité, d'héritage et de famille. Mon oncle Jones est venu pourrir ma réputation la semaine dernière, selon les dire de Mlle Sofia.
- En effet ! Je l'ai poliment renvoyé dans son château en Angleterre.
- En fait, j'avais un problème avec une boite mais, Sofia m'a bien aidé. Si ce n'est que je dois partir au quatre coins du monde.
- C'est vrai que c'est dommage, railla Sofia
- Oh! Mais ce n'est pas grave Greg! Sofia n'a qu'à partir avec toi ! Avec son Master d'Histoire je suis sûre qu'elle te seras utile...
- Maman ! Arrête de parler à ma place ! Puis, j'ai pas envie de partir avec lui ! Je le connais à peine...
- En quoi cela te gêne-t-il ? Tu devrais être contente, Greg est plutôt mignon !''
Aussi bien Gregory que Sofia devinrent rouge...
'' N'importe quoi, maman. Tu ne lui as même pas demandé son avis.
- En y réfléchissant, Mme Wentroap à raison. Je ne suis pas expert en langues anciennes.
- Mais...
- C'est décidé mon poussin! Tu accompagnera Gregory.
- Mais...
- C'est tellement gentil de ta part Sofia, lui dit Greg
- Je suppose que je n'ai pas le choix...
- Bon, Gregory, parlons des honoraires... Sofia a un bac + 5 et est ma meilleure vendeuse
- Normal, maman, je suis la seule...
- Ne m'interromps pas, mon poussin. Cela fera donc.. euh...
- Est-ce que 50000 euros suffiront ? Après tout, ce n'est qu'une infime partie de mon compte bancaire....
- Vraiment...? Sofia! Epouse-le !
- Quoi ! Mais, je ne veux pas ! C'est quoi ce plan ?
- Vous partez quand ?
- Ce soir, si possible.
- Mais....
- Sofia, prépare tes affaires !''
Sofia n'eut pas d'autre choix que d'obéir. Elle détestait quand sa mère faisait ça. Mais le pire, c'est qu'elle avait raison... Greg était vraiment très beau... Elle était plantée au milieu de sa chambre et essayait de réfléchir à quoi elle aurait besoin. Elle commença à entasser des vêtement dans sa valise, puis, elle se dit qu'au besoin, elle en achèterait d'autres. Elle regarda sur son bureau et décida d'emporter son ordinateur portable. Toutes ses notes étaient dedans et elle avait un accès à Internet quasi-international. Elle décida de le garder dans le sac qu'elle avait toujours avec elle. Elle y ajouta son téléphone portable, ses papiers d'identité, un double des clés de la boutique et sa carte bancaire. On ne sait jamais.
''Mon poussin ?
- Oui, maman ?
- Tu sais où sont les vases Ming ? M. Li voudrait les récupérer si tu as fini de les restaurer.
- Je vais les lui chercher. Où est Greg ?
- Il attend dans le salon.''
Excellent. Elle pourrait aller dans l'atelier sans passer par cette pièce. Elle traversa l'appartement et entra dans l'atelier. Sur la table, les deux vases Ming qu'elle avait remis en état tant bien que mal durant la semaine. Elle les prit avec beaucoup de précaution et les apporta à la boutique.
'' Voilà, M. Li. Les vases Ming aussi beau qu'au premier jour.
- Un chef d'oeuvre ! Vous êtes remarquable, Sofia.
- Merci de m'avoir fait confiance. Travailler sur des pièces telles que celles-ci est toujours un plaisir.
- Voici le prix convenu. Je parlerai de vos talents à mon entourage. Merci encore.
- De rien M. Li. Au revoir.
- Au revoir !''
M. Li était un excellent client. Il s'était installé à Galway avec sa famille depuis presque 5 ans et Sofia appréciait beaucoup toutes les légendes asiatiques qu'il lui racontait.
''Sofia ?''
Elle sursauta et elle vit Gregory dans l'embrasure de la porte.
''Ne refais plus jamais ça !
- Désolé. Je ne voulais pas te faire peur
- Ce n'est pas grave. Je... j'ai presque fini de faire ma valise.
- Rectification, mon poussin ! Ta valise est prête ! claironna sa mère
- Merci, maman... Mais je sais faire une valise toute seule tu sais...
- Je sais mon poussin, mais Greg est assez pressé alors je l'ai faite pendant que tu t'occupait des vases de M. Li.''
Sofia soupira et elle se demanda pourquoi sa mère voulait qu'elle parte si vite avec un garçon qui leur envoyait occasionnellement une carte postale pour Noël, et qu'elle connaissait depuis une heure à peine. Elles regardèrent toutes les deux Greg et il comprit qu'il devait attendre dehors.
''Je... je vais mettre la valise de Sofia dans la voiture.
- Excellente idée mon petit chou ! répondit la mère de Sofia.
- Maman... Ils t'ont retrouvée, n'est-ce pas...
- En effet mon poussin. Je ne veux pas que tu soit mêlée à tout ceci.
- Où vas-tu aller ?
- Je ne sais pas encore, mais je t'appellerais ou je t'enverrais un mail. Pendant ton séjour en Angleterre, pense à aller chercher ton diplôme.
- Oui, je n'y manquerai pas.
- Allons rejoindre Gregory.''
Elles sortirent de la boutique et retrouvèrent Gregory adossé à une voiture de location.
''Prenez son de ma fille, Gregory. Elle est ma seule enfant.
- Je vous le promet, Mme Wentroap.
- Appelez-moi Gabrielle, voyons ! Sofia est très intelligente mais, elle est très tête en l'air aussi.
- Maman ! Je t'en prie !
- Elle est allergique aux fruits de mers et ...
- Cela suffit !
- Très bien, mon poussin. Je t'aime ma chérie, dit-elle en la serrant dans ses bras. Sois prudente et ne te mets pas en danger inutilement.
- Je te le promet. Moi aussi je t'aime.
- Vous devriez partir maintenant. Faites attention à vous !''
Sofia prit la place du passager pendant que Gregory conduisait. Elle regarda derrière elle tandis qu'il s'éloignait de la boutique. Sa mère était restée sur le trottoir et regardait la voiture partir, puis, lentement, une larme glissa sur sa joue.


Bon, y'a pas de magie pour le moment... mais les trucs bizarres ne sauraient tarder....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: le cube des mystères   Lun 24 Juil - 21:57

hé!!! Tu a fait un chapitre de plus que moi!!

Vilaine!

Nah! Grmpf!

En tout cas, y a beaucoup beaucoup de dialogue la dedans... et quelques question qui me chifonnent...

Pourquoi la mère décide dés le début que Sofia doit accompagné Gregory?... Pour quoi la pousse-t-elle hors de la maison?... Pourquoi devance-t-elle Gregory en lui proposant de se faire accompagner?... Ce n'est certe pas à cause de l'argent... Elle semble avoir de bon clients qui la paye convenablement.

Et puis, elle ne manque pas d'humour, mais son impatience me fait penser qu'elle sait des choses que même Gregory ne connait pas.

Autre chose encore, il se peut que je me trompe, mais j'émet aussi l'hypothèse que Gabrielle aime beaucoup sa fille. Elle lui fait confiance évidemment, car elle semble exagérer ses propos en la couvant: "mon poussin", "ta valise est prete"... tout ca pourrait passer pour quelqu'un d'angoissée, seulement, elle est trop joyeuse, trop contente pour être ainsi... (effectivement, c'est elle qui pousse sa fille dehors, dans les bras de Gregory) J'en revient donc au fait qu'elle cache quelque chose.

Mais la larme au coin de l'oeil, bien qu'elle est confiance en sa fille, nous montre que le voyage ne sera pas sans périls et qu'elle le sait.

Le Tonton de Gregory serait-il l'un des méchants? Serait-ce une affaire de famille importante?

Les pères de Gregory et de Sofia étaient trés proches, travaillaient-ils sur un projet commun?

Le cube en question se rèfere-t-il à une légende? Ou à une religion commune à toute ces langues? (On se rapproche dangereusement de Da Vinci Code) Le secret garder par ce cube doit être bien dangeureux... Et pourtant, Gabrielle doit être au courant de quelque chose, il s'agissait de son mari ainsi que du meilleur ami de celui-ci... Pense-t-elle que Sofia saura aider Gregory à trouver et garder ce secret?

Enfin, les gouts de Sofia pour l'histoire ancienne, et de la renaissance... lui viennent d'où?...

Autre question que tu nous oblige à nous poser, la plus évidente... Qui et pourquoi aurait-on retrouver Gabrielle. Dans quel but? Est-ce la encore en rapport avec le Cube? ^^

Questions tordue je présume... Grrr! Mais c'est tout moi!!

En gros, c'est un excellent incipit, j'ai hate de lire la suite, ne serait que pour avoir des réponses à ces questions... si joliments ammenées.

Juste une envie, comme ca... Je le note En nous donnant la suite du texte, répond à quelques questions, mais poses en d'autres... Tu nous tiendra ainsi régulièrement en haleine^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Telliane
Débutant
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 31
Localisation : oulà... Paris , Mexico , Madrid ? Londres ? Pffff, je sais plus !
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: le cube des mystères   Mar 25 Juil - 10:58

Eh bien... Tu as raison, tu en sauras plus en lisant les chapitres suivants XD muahahaha ! Bon, j'essayerai de les publier régulièrement pour pas faire mourir de curiosité ceux qui attendent. -n_n-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: le cube des mystères   Mer 26 Juil - 22:32

cool...

J'espère juste avoir souligné des questions intéressantes et ne pas m'être trompé dans mes déductions... Gloups!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Telliane
Débutant
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 31
Localisation : oulà... Paris , Mexico , Madrid ? Londres ? Pffff, je sais plus !
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: le cube des mystères   Jeu 27 Juil - 10:34

J'ai déjà posté depuis une semaine voire plus le deuxième chapitre dans un autre forum à la demande de l'adimistratrice... alors je le poste ici aussi. Je préviens, il est un peu plus long que le premier chapitre....

Chapitre 2 : un diplôme, un journal et un vieux livre.

Le trajet jusqu'à l'aéroport se fit dans un silence absolu. Sofia avait l'artefact de son employeur sur les genoux et en examinai les symboles inscrits dessus. Elle ne pensait pas voir un objet de cette valeur un jour et elle ne pensait pas devoir crapahuter à travers plusieurs pays pour découvrir le secret d'un objet. Arrivés à l'aéroport, Gregory mena Sofia vers le hangar où était planqué son jet. Le pilote haussa un sourcil quand il vit que son ''boss'' était accompagné. Gregory lui fit comprendre qu'il ferait mieux de se taire si il voulait garder son job en lui lançant un regard noir.
Quinze minutes plus tard ils décollèrent et partirent en direction d'Oxford.
''Voilà qui tombe bien, remarqua Sofia. Je dois aller chercher mon diplôme d'Histoire. Ils ne veulent pas me l'envoyer par la poste. Puis, j'en profiterai pour faire deux ou trois recherches sur les runes.
- Nous y iront demain. Il sera trop tard pour y aller quand nous atterriront. - Mais, franchement, tu pense que c'est quoi ?
- Je ne veux pas y penser. J'espère juste que ce n'est pas un genre de ''boite de pandore''.
- Ce serait une catastrophe. Mais cela expliquerait pourquoi elle est restée cachée tout ce temps.
- Mais cela n'explique pas pourquoi ton oncle veut s'en emparer à tout prix.
- En effet.
- C'est pourquoi, je suis si indécise. Puis, la boite de pandore est une légende de la Grèce antique, il est donc illogique de trouver la présence des idéogrammes. Le latin et l'arabe, est compréhensible comme ils se sont envahis les uns les autres...
- Mais, Alexandre le Grand est allé en Asie, non?
- En effet, mais pas jusqu'au Japon. Même si le chinois et le japonais ont les même racines linguistiques, ce sont des langues très différentes.
- Donc là, ont aurait plutôt du japonnais ?
- Je n'en sait rien. Je ne suis pas experte en histoire de cette partie du monde. Il aurait fallu que je demande a M. Li tout à l'heure. Tant pis, on trouvera le moment venu.''
Une heure et quinze minutes après, ils étaient arrivés à Oxford, une voiture noire les attendait dans le parking privé de l'aéroport. Une trentaine de minutes leur suffit pour arriver à Henley où résidait Gregory. Pour la deuxième fois de la journée, Sofia se demandait si c'était une blague. La plus grande maison qu'elle avait vue était celle du maire de Galway quand elle était allée livrer un tableau d'une grande valeur à celui-ci. Là, ce n'était en rien comparable. A côté du manoir de Greg, la maison du maire était ridiculement petite, alors que dire de l'appartement que sa mère et elle occupaient ? Il s'arrêtèrent dans la cour intérieure et Gregory, en bon gentleman anglais qu'il était, aida Sofia à sortir de la voiture. Elle se serait cru revenir deux siècles en arrière (en oubliant la voiture) : le manoir était immense et entouré d'un parc où se côtoyaient divers arbres et plantes, une fontaine trônait au milieu de la cour et d'immenses escaliers permettaient de rentrer dans le bâtiment.
'' Bienvenue chez moi. Nous y resteront jusqu'à ce que nous trouvions un indice quelconque. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à me le demander.
- J'ai pensé à quelque chose pendant que nous traversions Oxford...
- Oui ?
- Je me suis dit que si tu as reçu cette boite en héritage, peut-être que tu as aussi reçu une partie de la clé de décodage...
- Je ne sais pas, c'est possible, avec tout les vieux trucs qui composent l'héritage
- Ce peut être n'importe quoi, une disquette, une statuette, une gravure voire un tableau. En général, les artiste adorent gratifier leurs oeuvres d'un sens caché.
- En clair, il va falloir examiner toutes les babioles de mon défunt père.
- J'en ai bien peur.
- Gregory ! Tu est d'une impolitesse ! résonna une voix féminine derrière Sofia.''
Elle se retourna et vit une jeune fille s'approcher d'eux. Elle devait avoir, au grand maximum, 13 ans. Ses cheveux étaient bruns foncés (comme ceux de Gregory) et ses yeux étaient verts. Ils étaient animés d'une lueur d'amusement. Gregory soupira :
''Elaura... tu ne devais pas aller chez Sandra aujourd'hui ?
- Oui mais elle est tombée malade, j'ai donc préféré ne pas y aller. Dis, comment tu t'appelle ? demanda-t-elle à Sofia
- Je m'appelle Sofia...
- Moi c'est Elaura. Je suis la petite soeur de Gregory.
- Enchantée...
- Dis ! Tu est irlandaise, n'est-ce pas ? Tu pourra m'aider à faire mon devoir d'Histoire sur l'Irlande ?
- Elaura, tu sais, Sofia n'a pas forcément envie de..., commença Gregory
- Non, tu sais, ça ira. Puis, c'est un devoir sur l'Irlande alors je me DOIS de l'aider. Les anglais ont en général une très vague idée de l'Histoire irlandaise.
- Mais...
- Merci, Sofia ! coupa Elaura ; c'est vraiment très gentil de ta part.''
Avant que Gregory ne puisse dire quoi que ce soit, Elaura fut partie comme une flèche.
'' Tu sais que tu n'étais pas obligée.
- Oui, je sais.
- Est-ce que sa compte comme supplément dans tes honoraires ? demanda-t-il à Sofia en plaisantant
- Non, c'est compris avec, lui répondit-elle en souriant.
- Pendant que tu l'aidera, j'irai chercher les trucs dont j'ai hérité.
- Ok... Tu aurais pu me dire que tu avais une petite soeur.
- Est-ce que ça change quelque chose ?
- Non, mais ça m'aurait évité d'être surprise
- Je ne recommencerai plus. Promis.''
Au bout de quelques minutes d'attente dans ce que Gregory appelait le ''petit'' salon, qui était aussi grand que le salon et les deux chambres de l'appartement où elle habitait en Irlande, Elaura revint avec un livre d'Histoire et des feuilles qu'elle posa sur la table puis, elle expliqua à Sofia sur quoi portait son devoir : ''L'Etat libre d'Irlande de 1921 à 1949''. Leur cours sur l'Irlande avait été divisé en plusieurs morceaux et les élèves devaient faire un exposé sur la partie qui leur avait été attribuée. Elaura avait commencé son devoir en parlant du traité de Londres qui laissaient les 6 comtés du nord de l'Irlande sous domination Anglaise jusqu'à l'abdication d'Edouard VIII en 1936. Sofia commença par corriger fautes d'orthographes et erreurs de chronologie. Mais dans l'ensemble, le devoir était excellent. Il ne restait plus qu'à parler de la ''Bunreacht na hÉireann'' (la constitution irlandaise) jusqu'au retrait officiel de l'Irlande du Commonwealth le 21 décembre 1948. Au bout d'une heure, le devoir était bouclé et Elaura connaissait sont sujet sur le bout des doigts.
'' Merci, Sofia. Tu m'a beaucoup aidée.
- De rien. Tu vas avoir une super note avec cet exposé.
- J'espère bien !''
Elaura partit ranger son devoir et Sofia se retrouva seule avec Gregory dans la pièce. Il avait posé un grand carton sur la table, puis, il dit :
'' Nous examinerons ces trucs après avoir dîné.''
Sofia le suivit dans les couloirs jusqu'à arriver à la salle à manger, en regardant sa montre elle se rendit compte qu'il était 20h02... Elaura était déjà là et les attendait. Durant le dîner (qui était excellent car le cuisinier était français), Gregory, Sofia et Elaura avaient parlé de tout et n'importe quoi. Au bout d'une heure, aucun d'entre eux ne pouvant plus rien avaler, ils quittèrent la pièce, Elaura alla dans sa chambre, Gregory et Sofia retournèrent dans le petit salon. Sofia sortit son ordinateur portable pour vérifier ses mails et au cas où elle en aurait besoin.
Au bout d'une heure, n'ayant rien trouvé d'intéressant, ils décidèrent d'aller se reposer. En traversant le manoir, Sofia eu une idée...
''Greg ?
- Oui ?
- Ce manoir, tu l'as eu en héritage aussi, non ?
- Oui, mais... tu veux dire que l'indice serait quelque part dans le manoir ?
- C'est une possibilité. Dans un passage secret où un endroit évident dans lequel personne n'aurait l'idée de chercher.
- Il n'y a pas de passages secrets... enfin, je n'en ai jamais trouvé. Sofia ?''
Elle ne l'écoutait plus et regardait la fresque qui était derrière son employeur. Elle était étrange, cette fresque...
''Elle a toujours été là, cette fresque ? demanda doucement Sofia ?
- Je crois que c'est mon arrière grand-père qui l'a fait installer ici.
- Ces symboles ne te disent rien ? lui fit-elle remarquer en désignant les dessins qu'il n'avait considéré jusqu'à présent que comme des décors.
- Euh... je devrais ?
- Ce sont des runes faites à l'envers...
- Des runes ? Alors, cette fresque aurait un rapport avec le cube ?
- ... C'est fort possible. On verra demain. Je suis trop fatiguée pour réfléchir correctement et puis, le mur ne va pas s'envoler, ajouta-elle en voyant l'impatience se dessiner sur le visage de Greg.
- Très bien. Nous iront à l'université puis, nous regarderont cette fresque de plus près.''
Ils se séparèrent et Sofia s'endormit quelque minutes plus tard.


[Je précise que la partie historique sur l'Irlande (le devoir d'Elaura) est véridique ! J'ai fait des recherches et tout... la suite du chapitre 2 dans le post suivant]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Telliane
Débutant
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 31
Localisation : oulà... Paris , Mexico , Madrid ? Londres ? Pffff, je sais plus !
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: le cube des mystères   Jeu 27 Juil - 10:34

[suite du chapitre 2]

Le lendemain, Sofia se réveilla à 8h45 et mit 5 minutes avant de se rappeler où elle était. Elle se leva, prit une douche rapide et s'habilla. Elle était prête quand Elaura déboula dans sa chambre.
''Salut Sofia !
- Bonjour Elaura. Comment vas-tu ?
- Bien, et toi, tu as bien dormi ?
- Oui. Tu ne devrai pas être à l'école ? interrogea Sofia.
- Je pars dans 10 minutes, je voulais juste te dire bonjour. Tu sais que tu t'est levée plus tôt que mon frère ? Il est en train de se préparer, il va encore mettre une heure...
- Elaura, la voiture t'attend pour t'emmener à l'école...
- Oups ! Bonjour grand frère ! A ce soir !''
Elle partit de la chambre et Gregory regarda Sofia qui lui rendit son regard.
''Très jolie aujourd'hui...
- Parce que je ne l'étais pas hier ?
- Ce n'est pas...''
Il s'interrompit lorsqu'il comprit qu'elle plaisantait. Il marmonna quelque chose et ils descendirent prendre leur petit-déjeuné, puis il partirent pour l'université d'Oxford. Sofia expliqua à Gregory qu'elle avait suivit ses cours par correspondance et pour les examens, elle les passait dans une université de sciences de Galway, avec comme surveillant un professeur qui venait exprès d'Oxford. Le fait qu'elle ait passé son master alors qu'elle avait 18 ans était quelque chose de très exceptionnel et le doyen avait insisté pour qu'elle viennent chercher son diplôme quand elle le pourrait. Il voulait absolument la féliciter. Sofia trouvait toujours une excuse pour repousser son voyage à Oxford, mais là, elle n'en avait plus.
Il y avait très peu d'étudiants quand ils arrivèrent, ils étaient pour la plupart en cours.
''Je ne sais pas du tout où se trouve le bureau du doyen de la fac d'histoire, s'excusa Greg, si c'était un diplôme de maths que tu avais, j'aurais pu t'aider, mais là...
- Ce n'est pas grave. Demandons à un étudiant.''
La première personne qu'il trouvèrent était un professeur. Il leur indiqua leur chemin avant de de suivre le sien. Quand ils commencèrent à y aller, Sofia eut l'impression d'entendre des gloussements et lorsqu'elle se retourna, elle vit un groupe de filles qui les suivaient. Gregory eu l'air un peu gêné, puis Sofia compris que c'était à cause de lui qu'elle étaient là. Son employeur avait un succès fou. Elle soupira puis dit à Gregory :
'' Je peux y aller toute seule si tu veux, où peut-être que les poules préféreraient nous suivre...''
Gregory dû faire un effort surhumain pour se retenir d'exploser de rire et les ''poules'' battirent en retraite. Ce genre de filles avaient l'art et la manière d'exaspérer Sofia et elle le prouvai de façon magistrale. Ils continuèrent leur chemin et Sofia se rendit compte que tout le monde les regardait...
''Tu sais, je déteste quand on nous regarde comme cela...
- C'est parce que je suis connu ici pour être sorti avec une fille différente par mois...
- Vraiment ?
- Oui, il doivent croire qu'on est ensemble.
- ...Je serai donc, pour eux, ta nouvelle petite amie...
- Euh... oui, quelque chose dans ce goût-là.
- Alors qu'attendons nous pour le leur prouver ?''
Sofia le prit totalement au dépourvu en l'embrassant devant tout le monde. Il n'y eu plus un seul bruit dans le campus. Tout le monde était sidéré. Elle le repoussa doucement elle lui dit :
''Moi aussi, je suis sortie avec une dizaine de garçons différents l'an passé. Alors, ne faisons pas un plat de ce que je viens de faire, ok ?
- Ok...''
Elle continua son chemin et vit avec grand plaisir que les autres étudiants évitaient de les regarder... et oui, le caractère irlandais surprend toujours, surtout les anglais... Gregory se fendit d'un sourire et Sofia partit en direction du bureau du doyen comme si il ne s'était rien passé. Elle trouva enfin son bureau. Elle frappa en espérant qu'il soit là quand un grand homme d'environ 55 ans lui ouvrit. Ses cheveux était blancs et il avait une expression neutre sur le visage.
'' J'ai déjà dit que je n'accordait plus d'interview...
- Pardon ? Je ne suis pas journaliste !
- Oh... Excusez-moi. C'est que ils n'arrêtent pas en ce moment. Ils veulent tous savoir qui est l'élève qui a eu 18,75 de moyenne à son master d'Histoire.
- Euh... justement... je suis venu pour le récupérer. Mon nom est Sofia Wentroap.
- Mon dieu ! Quelle impolitesse ! Entrez, je vous en prie !''
Sofia et Gregory entrèrent dans le bureau du doyen. Il était meublé avec élégance et ils prirent place sur de confortables fauteuils.
'' Vous êtes venue en bonne compagnie... M. Oliver, je suis content de vous revoir.
- Moi de même professeur.
- Donc, ma moyenne s'élève a 18,75 ? Moi qui croyait que je m'était plantée en beauté...
- Pas du tout ! Je n'avais pas corrigé un devoir aussi excellent depuis un bon nombre d'années. Vous méritez amplement votre master. Pourquoi ne pas avoir continué sur le doctorat ?
- Je n'en avait pas envie. Plus tard peut-être.
- Et que faites-vous en ce moment ?
- Je suis employée en tant qu'historienne. Avec des honoraires à faire pâlir n'importe qui.
- C'est le cas de le dire, intervint Gregory.
De quoi tu te plains ? C'est toi qui à décidé de me payer 50000 euros pour mon savoir.
- Hum, hum... Elle les mérite M. Oliver, je dirais même que ce n'est pas assez. Vous avez engagé une vraie perle.
- Voilà qui me rassure... ,
- Vous devez être pressés, alors, attendez, je vais chercher le diplôme de Mlle.''
Le doyen se leva et ouvrit un tiroir, il en sortit un dossier et revint s'asseoir.
''Voici votre diplôme, dit-il en donnant à Sofia une feuille, le certificat qui prouve que vous avez été scolarisée ici par correspondance et votre dossier scolaire, acheva-t-il en lui tendant un autre tas de papiers.
- Euh... merci, ce n'est pas que nous n'apprécions pas votre compagnie, monsieur, mais, nous sommes assez pressés par le temps
- Oui, je comprend. Je ne vous retiendrai pas plus longtemps. Encore bravo pour votre diplôme.''
Quand il sortirent du bureau, ils se retrouvèrent nez-à-nez avec une jeune femme qui avait un bloc-notes et un crayon à la main. Une journaliste. Il ne manquait plus que ça.
''Bonjour ! Je suis Alexisse Graham, journaliste au London News.
- Pourriez-vous m'accorder une interview ? demanda-t-elle à Sofia
- Nous sommes à Oxford, pas à Londres... Et, non, j'ai pas envie de paraître dans les tabloïds londoniens, trancha Sofia avant de s'éloigner de la journaliste qui ne s'attendait pas à une telle réponse.
- Mlle Wentroap ! Le London News est un journal tout à fait sérieux, l'interpella la journaliste.''
Sofia sa retourna, ses yeux bleus qui exprimaient une glacialité étonnante.
''Gregory... est-ce que mon nom à été donné à la presse anglaise ? murmura-t-elle à son employeur
- Non, Oxford ne donne jamais les noms de ses élèves.
- Me serai-je présentée à qui que ce soit... ?
- Non. Accorde-lui une interview...
- Excellente idée. Mme Graham, dit-elle de façon à ce que la journaliste puisse l'entendre, j'ai changé d'avis. Allons dans un endroit tranquille pour que nous ne soyons pas dérangées.
- Merci ! Suivez-moi.''
Sofia suivit la journaliste jusque sous un arbre, derrière la bibliothèque. Gregory l'attendait un peu plus loin. Le parc était totalement vide.
''Mme Graham... Puis-je savoir qui vous a donné mon nom ?
- Euh... Je ne révèle jamais mes sources, répondit la journaliste en se mettant sur la défensive, et puis, c'est moi qui dois vous posez des questions, non ?
- Non, vous devez répondre à MA question, parce que sinon vous pourriez le regretter.
- Est-ce une menace Mlle Wentroap ?
- Non, ce n'était pas une menace, mais si vous publiez un article sur moi, sans ma permission ou que vous faites paraître mon nom ou celui de quelqu'un de ma famille dans un des articles du London News, je peux vous jurer que vous aurez de sérieux ennuis.
- Vous ne me faites pas peur... Vous êtes irlandaise, vous ne ferez rien qui puisse envenimer les relations entre l'Irlande et l'Angleterre !
- Mme Graham, je suis aussi une citoyenne anglaise et le fait que je suis aussi irlandaise ne m'empêche pas de vous traîner devant un tribunal et je peux vous botter le cul jusqu'en Antarctique si je le désire. Alors faites très attention à ce que vous écrivez, Mme.
- Vous ne pourrez pas rester dans l'ombre très longtemps Un génie tel que le votre ne passe pas inaperçu...
- J'en suis consciente, mais je dois régler deux ou trois trucs avant. On va faire un marché.
- Quel genre ?
- Vous ne parlez pas de moi dans vos articles, je ne tiendrais pas compte que vous avez fouillé dans mon dossier et quand je déciderai de devenir célèbre, je vous appellerai. Ok ?
- Très bien. En exclusivité. Vous m'appellerez en priorité.
- Marché conclu. Nous ne nous sommes jamais vues. Retournez à Londres et dites à votre rédacteur en chef que vous m'avez ratée.''
Sofia ne lui laissa pas le temps de répondre et s'en alla rejoindre Gregory qui l'attendait.
'' Alors ?
- Je lui ai dit de me laisser en dehors de son journal ou je la poursuivrai en justice pour avoir consulté un dossier confidentiel. Elle a donc décidé de me laisser tranquille.
- Excellent choix. Si on rentrait maintenant? Nous n'avons plus rien à faire ici.
- Oui, partons. Je ne voudrais pas tomber sur un autre journaliste.''

De retour au manoir, Sofia alla ranger les papiers que le doyen lui avait donné ainsi que la carte de visite de la journaliste. Elle prit son ordinateur quand son portable sonna :
''Allô ?
- Mon poussin ? C'est maman !
- Bonjour ! Comment vas-tu ?
- On fait aller. Je voulais te demander quelque chose...
- Oui, je t'écoute.
- Euh.... tu as regardé au fond de ta valise ?
- Non, on risque de partir alors j'ai préféré ne pas tout sortir.
- Pendant que tu t'occupait des vases de M. Li, j'y ai mis un vieux livre. Tu ne dois surtout pas le perdre. C'est vraiment très important.
- D'accord. Mais pourquoi tu l'as mis dans ma valise ?
- Parce qu'il est à toi. Ton père ma fait promettre qu'à tes 18 ans, je devais te le donner et te dire de le cacher quelque part.
- ... Très bien.
- Je dois y aller. Je t'appellerais demain. Bisous ma chérie.
- Bisous. A demain, maman.''
Sofia voulu sortir le livre de sa valise quand Gregory frappa à sa porte.
'' Tu as oublié que je t'attendais ? dit-il en souriant
- Non, pas du tout ! C'est juste que ma mère vient de me téléphoner.
- Il y a un problème ?
- Non, elle voulait juste prendre de mes nouvelles.
- ...
- Et si on allait voir cette fresque ?''
Sofia prit son ordinateur passa devant Gregory, et prit le chemin de la fresque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Labarrière
Magicien Réciteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: le cube des mystères   Jeu 27 Juil - 22:15

Faut que je dise tout ce que je pense?... Grrr!

Juste une question. Le premier chapitre... Il a été fait ou refait aprés le second?

Car la différence d'écriture est... visible^^ Sourire

On peut en discuter par MP si tu veux^^ Tic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Telliane
Débutant
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 31
Localisation : oulà... Paris , Mexico , Madrid ? Londres ? Pffff, je sais plus !
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: le cube des mystères   Jeu 3 Aoû - 11:57

Alors, j''ai un léger problème pour publier la suite... Il se trouve que mon frère a formaté le PC sans sauvegarder mes fichiers... donc, l'histoire est partie dans le vide informatique avec tout les autres fichiers... ce qui fait que je dois tout recommencer Chouine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le cube des mystères   

Revenir en haut Aller en bas
 
le cube des mystères
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photo Mystère
» Mystères et légendes en Normandie.
» Rubik's Cube
» Le mystère de la disparition des abeilles
» Les mystères de la goutte d'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla :: Hors Jeu :: Nos Histoires :: Nos Histoires Hors RP-
Sauter vers: