Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla

Et si un jour La Magie déferlait sur le monde que nous connaissons..?
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [France ; Paris] Une vie normale

Aller en bas 
AuteurMessage
Tessa Sheldon
Magicienne Traceuse
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: [France ; Paris] Une vie normale   Mar 25 Avr - 0:14

Et voila, la journée se finissait tranquillement et Tessa avait attendait le RER pour rentrer chez elle. En réalité, le service informatique avait encore fait des siennes et plus aucun PC ne fonctionnait correctement. Comme d'habitude, il n'y avait rien à faire d'autre que d'attendre qu'ils veuillent bien se remettre au travail. Elle était sans cesse étonnée qu'une agence de la taille de l'E.R.A. puisse souffrir de ce genre de panne à répétition. Finalement, il y avait de grandes ressemblances entre tous les labos... Même quand ils étaient aussi particuliers que celui là.
Enfin, ça lui faisait des vacances, pour une fois. Elle ne doutait pas que cette inactivité lui serait reprochée plus tard : c'était généralement comme ça que ça marchait. L'ambiance n'était pas des plus agréables, c'était le moins que l'on pouvait dire. Et pourtant, en travaillant, elle avait presque l'impression de se retrouver dans un labo normal. Le travail lui-même était particulièrement passionnant et stimulant. De là à dire qu'elle ne regrettait pas d'avoir accepter le poste, ça serait beaucoup s'avancer... Mais on ne pouvait pas dire qu'elle avait eu tellement le choix, l'un dans l'autre....

Alors que le RER démarrait dans un bruit assourdissant, elle se détendait un peu. Il fallait encore qu'elle fasse les courses pour la semaine avant de rentrer... Jessica n'allait pas tarder à sortir de cours, elle apprécierait à coup sûr un bon dîner tout prêt en rentrant. Ces derniers temps elle semblait se sentir mieux. Les derniers mois avaient été durs mais le changement d'environnement et le temps faisaient leur office. Un milieu normal était ce qu'il pouvait y avoir de mieux pour elle. Et Tessa s'efforçait de lui fournir tout ce qu'elle pouvait. Ce qui n'était pas facile vu les problèmes que la société actuelle rencontrait avec la magie et la façon dont les "sorciers" étaient vus par l'opinion publique...

Elle soupira. Elle ferait mieux de ne pas se préoccuper de tout cela, après tout, il n'y avait aucune raison que quiconque découvre leur petit secret... Elle sortit un livre de son sac à main. De la science fiction pure et dure, depuis un bon moment elle ne pouvait plus lire de fantasy... On pouvait dire que, vu les circonstances, ça avait perdu pas mal de son charme... Les histoires de sorciers et de magie, elle en avait jusque là. Comme à son habitude, pourtant, elle lisait jusqu'à l'arrivée à la station Châtelet, ça lui permettait de remettre les pendules à l'heure, c'était presque une nécessité absolue pour elle.
En descendant du RER, elle s'autorisa un bref sourire. Elle savait ce qu'elle allait faire : des crêpes. Jessica adorait. Il ne restait plus qu'à acheter des oeufs... Se frayant un chemin dans la cohue humaine, elle sortit des tunnels dans le 5eme arrondissement et prit la direction de l'appartement qu'elles occupaient, elle et Jessica depuis déjà plusieurs mois au 4eme étage d'un superbe immeuble classique. La vie parisienne était décidément bien agréable. Merci Papa Sheldon... Une pointe acérée de tristesse la transperça mais elle serra les dents et ne montra aucune expression. Depuis longtemps elle était habituée à cette sensation, c'en était devenu une compagne silencieuse mais jamais bien éloignée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Sheldon
Magicienne Traceuse
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: [France ; Paris] Une vie normale   Mer 10 Mai - 18:53

Tessa fit cependant un détour avant de rentrer. Bien sûr, elle devait faire quelques courses, si elle espérait pouvoir mener son projet à bien mais, la destinée et la chance (surtout ses habitudes en fait) la firent passer devant une librairie. La mauvaise foi aidant, elle réussit sans trop de mal à se convaincre qu'un petit tour, "juste pour voir les nouveautés" ne ferait de mal à personne.
C'est ainsi que 25 minutes plus tard et moins riche de 35 Euros, elle ressortit, alourdie de deux volumes massifs tenant plus du pavé façon émeutes de 2017 que du livre commun. L'air coupable, elle se hâta de poursuivre sa route : elle était maintenant clairement en retard et il lui fallait se dépêcher. Dire qu'en plus elle allait devoir attendre pour commencer à profiter de ses deux nouvelles acquisitions... En effet, la file d'attente livresque s'allongeait plus vite qu'elle ne réussissait à l'entamer : pas assez de temps de trajet, temps libre réduit par la présence de Jessica. Bien sûr elle ne s'en plaignait pas mais quand même... Elle songeait avec amusement à la possibilité de se faire soigner de cette tendance compulsive à l'achat alors même qu'elle franchissait les portes automatiques du magasin d'alimentation.

Tessa prit immédiatement un chariot, déposa ses affaires dedans et fonça entre les rayons avec la ferme intention d'expédier la corvée aussi vite que possible. Si ça n'avait été que pour elle, une salade et un bout de pain auraient fait l'affaire, le tout avalé devant l'ordinateur... Mais elle était fermement convaincue qu'un peu de stabilité et d'ordre _une fois n'est pas coutume_ bénéficierait à sa demi-soeur.
La jeune femme, pressée, profita de l'installation récente de ces nouveaux chariots pour consulter son ordinateur de poche. Quelqu'un avait eu l'idée géniale d'inclure dans les prototypes un petit moteur électrique et quelques composants d'électronique. Cette amélioration pourtant triviale assistait l'utilisateur en réduisant les écarts de conduite et la force nécessaire pour pousser l'engin. Une merveille : on n'avait plus besoin que d'une seule main même lorsque le chariot était plein. Tessa qui trouvait ça bien pratique ne voyait pas pourquoi tous les magasins n'avaient pas adopté le progrès...
Pour l'heure elle profitait de cette liberté pour écumer les rayons, son portable affichant le listing des réserves du frigo.
Des oeufs, du lait, du sucre. Un passage rapide au rayon boulangerie. Elle vérifia ses mail et pendant l'attente, entreprit de rédiger un message à son directeur de recherche à propos de modifications à apporter au projet pour prendre en compte les dernières avancées. Un travail de conceptualisation allait prendre pas mal de temps dans les semaines à venir.
Absorbée par son ordinateur, Tessa fut brusquement interpellée par un employé mécontent et visiblement de mauvais poil qui lui tendait une baguette. Ignorant proprement le malotru, elle se saisit du pain et partit en quête de chocolat _du vrai de préférence_ en se demandant quand la France allait suivre l'exemple japonais et autoriser les premiers robots à forme humaine dans ce genre de circonstances. La jeune femme voyait l'avantage majeur que représentait la perspective de ne plus avoir à supporter les employés aigris, leurs lendemains difficiles, les lamentations, joies et commentaires ainsi que les pathétiques tentatives de conversation.... La liste était longue.
Pourtant quelque incapable dans le gouvernement avait décrété que les préjugés contres les machines à l'image de l'Homme étaient trop profonds et qu'autoriser à ces dernières une place dans la société représentait un risque. On nageait en pleine science fiction. L'officiel en question avait sûrement lu trop de mauvais romans du siècle dernier. Certains grille-pain avaient des programmes plus complexes que la plupart des androïdes communs et c'était sans parler des ordinateurs personnels où pullulaient les semi intelligences artificielles basiques... Même le dernier jeu vidéo que Jessica avait réclamé était plus menaçant...
Elle soupira en arrivant dans le rayon quand son attention fut détournée par un signal lumineux de son portable. Visiblement petite soeur venait de rentrer de l'école et d'arriver à la maison. Elle était sûrement en train d'allumer la télé pour manger son traditionnel bol de céréales devant les dessins animés ; Tessa ne se donna même pas la peine de vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[France ; Paris] Une vie normale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Le Grand Paris
» boutique MUFE pro sur Paris
» La monnaie de Paris ne connait pas la Normandie
» (75) Archives de Paris, mises en ligne supplémentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Célia, Le Jour ou La Magie s'éveilla :: Plateau de Jeu :: Europe :: France :: Paris-IDF, Lille, Lyon, Marseille-
Sauter vers: